Sélectionner une page

Le centre de santé est porté par une association à but non lucratif et s’adresse aux habitants des quartiers de Kalliste, la Granière, la Solidarité, les Bourrely.
Il propose des consultations de médecine générale, des entretiens sociaux ou infirmiers, un suivi orthophonique dans la limite des places disponibles.

Ce lieu est aussi un espace de rencontre autour d’un café, d’échanges sur la santé, sur le « prendre soin », de réflexions collectives, avec les habitants et les professionnels du territoire sur les besoins en santé du territoire, sur le fonctionnement d’une telle structure, sur les moyens de favoriser l’accès aux soins et de lutter contre les inégalités sociales de santé.

Consultations de médecine générale,
entretiens sociaux,
entretiens infirmiers,
orthophonie,
accueil thé ou café.

 

OUVERTURE AU PUBLIC DU CENTRE DE SANTÉ

LUNDI : 9H-13H et 14h-18h30

MARDI : 9H-13H et 14h-18h30

MERCREDI : 9H-13H et 14h-18h30

JEUDI : Fermé le matin. Ouverture 14h-18h30

VENDREDI : 9H-13H et 14h-18h30

SAMEDI : 9H-12H30

CONTACT

LE CHÂTEAU EN SANTÉ

Parc Kalliste

10 impasse Michel Crespin,

13015 Marseille

contact@chateau-en-sante.org

Notre nouveau numéro de téléphone :

04 91 75 84 20

ACTUALITÉS

Fermeture exceptionnelle du Château en santé au mois d'Août

Le Château sera fermé du lundi 05 Août au samedi 24 août – Réouverture le lundi 26 août 2019

L’équipe du Château a pris cette décision en vue des nuisances que les travaux de démolition du bâtiment B vont engendrer. les patient.e.s et les professionnel.le. seraient trop gênés dans les consultations avec la proximité des travaux.

Merci de votre compréhension.

Communiqué de presse suite à la visite du Premier Ministre le 12 avri 2019 au Château en santé

Marseille, le 12 avril 2019,

Dans le cadre d’une visite de deux jours à Marseille, M. Édouard Philippe, premier ministre, a souhaité venir visiter la cité du parc Kalliste, qui incarne la complexité des problématiques des quartiers politique de la ville. A cette occasion, il vient visiter le Château en Santé, centre de santé communautaire pour les 4 cités de Kalliste, de la Solidarité, des Bourrely et de la Granière, et rencontrer l’équipe qui y travaille.
Nous souhaitons saisir cette rencontre pour défendre le modèle des centres de santé communautaire. Cette rencontre n’est pas synonyme d’adhésion à la politique menée par le gouvernement mais, dans la mesure où nous revendiquons l’accès au droit commun pour toutes et tous, il nous semble nécessaire de dialoguer avec les pouvoirs publics pour rentre notre système de santé plus juste et plus équitable.

Les membres du gouvernement viendront rencontrer les différent.e.s travailleurs et travailleuses de notre structure. Ce sera pour nous l’opportunité de raconter la réalité de notre travail au quotidien dans le quartier de Kalliste, et les cités adjacentes, mais également de présenter le modèle des centres de santé communautaire comme une solution pertinente pour l’accès au soin et l’accompagnement social global des personnes. Un modèle, selon nous, à dupliquer et pérenniser sur tout le territoire. Lors de la visite, nous remettrons à M. Édouard Philippe une lettre allant dans ce sens.

Au-delà de la question de la sécurité financière et institutionnelle de notre modèle, il nous apparaît impossible d’imaginer sortir les quartiers dits populaires ou défavorisés de leurs problématiques sans un réseau local de services publics ou associations, remplissant d’aussi importantes missions, solides : centres sociaux, hôpitaux publics, logements sociaux, réseau de transport…

il n’y a pas de solution au mal-être de nos quartiers, mais également de tout le pays, sans l’accès à toutes et tous à un logement décent et salubre, un système de protection sociale plus simple d’accès pour moins de renoncement, une lutte contre toutes les formes de discriminations et de violences, un désenclavement des quartiers par un réseau de transport public abordable, rapide et efficace, et un système public de soin de proximité bien-traitant et disposant des financements nécessaires pour remplir ses missions.

Nous n’en sommes qu’un des rouages, qui ne fonctionnera pas seul.

C’est ce que nous défendons dans toutes nos activités. C’est aussi ce que nous dirons au premier ministre.

Lettre remise au Premier Ministre